Le projet Belliciste : sédition

$24,99$69,99

Le projet Belliciste: Sédition
L. T. Bernard

Trilogie de Science-Fiction
La coureuse de Remma
La fille de Sé
La Félonne

ISBN de la Trilogie
Imprimé: 978-2-9818351-0-9
PDF: 978-2-9818351-4-7 (733 pages)

 

Effacer
UGS : fr.001 Catégories : ,

Le projet Belliciste: sédition
L.T. Bernard
Trilogie de Science-Fiction
La coureuse de Remma
La fille de Sé
La Félonne

ISBN de la Trilogie
Imprimé: 978-2-9818351-0-9 (772 pages)
Lors de l’achat, vous recevez les trois tomes.
PDF: 978-2-9818351-4-7 (733 pages)
Les trois tomes sont dans un seul fichier PDF.

Héritage et Sacrifice

« Lorsque les Thaumaturges sont venus sur l’Éden, ils ont enseigné l’agriculture ainsi que la connaissance de l’écriture à l’humanité. Ils leur ont transmis l’usage de la métallurgie, l’art de l’architecture et les mathématiques. Quelques générations plus tard, ils leur ont inculqué la connaissance des étoiles et les secrets éternels.

Il arriva que lorsque les enfants de l’Éden se multiplièrent ; ils se sont regroupés en ethnies et se sont disputé l’Éden par orgueil, arrogance et suffisance. Égoïstes, ils ont détruit l’œuvre de la vie, se sont fait la guerre et ont provoqué leur perte.

Certains Thaumaturges ont regardé les filles de l’Éden avec tristesse. Ils se dirent, l’un à l’autre :

— Adoptons des porteuses de vie parmi les humains et épargnons-les pour perpétuer cette espèce.

L’un des chefs thaumaturges, leur allié, leur dit :

— Je crains de ne pas pouvoir vous faire renoncer à ce projet qui va à l’encontre de nos lois. Mais je ne serai pas celui qui est coupable de trahison.

— Jurons de nous vouer mutuellement à l’anathème si nous renonçons à épargner nos filles, lui répondirent les autres.

Les renégats mirent leur projet à exécution. Des humaines furent emportées dans le ciel et, ainsi, épargnées de la destruction de l’Éden.

Le chef des renégats était le prince des armées et parmi les Thaumaturges, le plus honoré. Sa duplicité provoqua une grande détresse parmi ses pairs : « Il a avec lui les flottes glorieuses et les légions qui obéissent à ses volontés ! »

— Je suis contre la guerre civile, si ce qui est allégué comme principale raison pour nous affronter, c’est l’amour de l’humanité et notre opposition à son anéantissement, indiqua le chef. Je renonce à mes titres pour épargner l’existence de ces femmes.

Il s’en suivit une cruelle argumentation où les survivantes furent déchues de leur humanité. Elles étaient vouées à la damnation, en châtiment des péchés de leur ascendance, et devaient servir dans les flottes ou au sein des légions de la Bastille. La gratification finale de leur sacrifice serait un nouvel Éden, tout comme celle de la libération du veuvage, car en l’absence de la moitié manquante de l’humanité, les Bellicistes enfanteraient par dons d’ovules.

Trois-mille-cinq-cent-quarante-trois ans d’asservissement se sont écoulés pour les ultimes survivantes de l’humanité. Parfaitement conditionnées à leur existence de démones des Thaumaturges, il n’y avait qu’une poignée d’humaines qui troquaient l’espérance de la liberté pour la volonté de l’acquérir. Elles portaient le surnom de Félonnes auprès de leurs consœurs et vivaient dans le secret, sous peine de mort.

Résignée depuis longtemps à cette triste existence, lorsqu’une Belliciste donne la vie, elle dit à sa fille :

— Toi, qui nais ici, abandonnes tout espoir…

Toutefois, les Félonnes rétorquent :

— Nous, nous n’avons d’espérance que dans la volonté ! »

 

 

 

 

Poids 1.2 kg
Dimensions 16 × 24 × 6 cm
Version

Imprimé, PDF

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le projet Belliciste : sédition”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…